le roi

création 2017

danse !

Au crépuscule d'un roi soleil, ne restent que les souvenirs d'un jeune souverain danseur. Les danses se font rares, dans une cour vieillissante. La Chapelle royale devient l'écrin d'une musique sur laquelle ce roi ne danse plus. Cette musique c'est celle du Grand Couperin. Une musique raffinée, délicate, théâtrale ; des suites de danses dont certaines remuent nos solitudes ou bien les rejoignent.


Imaginer un roi nostalgique qui, le temps d’un soupir, éveille en lui le frisson de la danse à l'écoute d'un menuet ou d’une sarabande.


La postérité garde en mémoire le bal à la cour et le rôle d’Apollon mais le danseur passionné et fougueux qu’était ce roi se souvient aussi de ses rôles dansés en travesti dans des ballets de cour et des comédies ballet, ceux de filou ivre, ou ceux de diseuse de bonne aventure.


Danser à l'envi, s'entourer des meilleurs danseurs professionnels, préférer la compétence au rang social, en faire l'expression glorifiée de son pouvoir : l'histoire ne le sait pas encore mais le roi n'aura nul successeur. Aucun compositeur n'aura plus jamais le privilège d'avoir un souverain danseur !


Dans ce spectacle en triptyque, nous fantasmons la réunion de deux jeunesses anachroniques: l’impétuosité d’un roi danseur et l’élégance d'un Couperin magistral pour faire renaître ces facettes méconnues, burlesques, poétiques ou émouvantes du Roi Soleil :

1670, Louis XIV et la "turquerie"

1664, Louis XIV masqué et travesti dans la comédie ballet

1653, Louis XIV apollinien dans le Grand Ballet royal de la Nuit

Le Roi danse !

Chorégraphie 
Marie-Geneviève Massé

Direction musicale

Patrick Cohën-Akenine

Musiques
François Couperin (1668-1733)

 

Décors
Marie-Geneviève Massé et Claire Gabard

Costumes
Olivier Bériot

Lumières
Carlos Perez

Participation de Rafael Bianciotto pour le travail du masque dans le 2ème tableau

Facteur de masques  Alaric Chagnard

Avec 5 danseurs de la Compagnie de Danse l’Eventail:
Sarah Berreby, Olivier Collin, Robert Le Nuz, Adeline Lerme, Artur Zakirov

Et 4 musiciens de l’ensemble instrumental les Folies Françoises 

Patrick Cohën-Akenine, violon / Christine Plubeau, viole de gambe / Béatrice Martin, clavecin / Christophe Mazeaud, flûte à bec et hautbois

Durée du spectacle : 1h30

Spectacle tout public, à partir de 7 ans

Création coproduite par la Compagnie de Danse l’Eventail , les Folies françoises

et l'Entracte Scène conventionnée de Sablé sur Sarthe.

En partenariat avec le Centre de Musique Baroque de Versailles

Contact diffusion : Stéphane Hivert

stephanehivert@mac.com

+ 33 (0)6 63 74 04 05